Logo des AMVHV [page d'accueil] Musée littéraire Victor Hugo
 

Accueil | Association | Adhésion | Liens | Contact | Nous trouver | Admin

Bicentenaire de la naissance de Victor hugo

Discours le 26 février 2002 à la Biblithèque nationale du Luxembourg à l'occasion du bicentenaire de Victor Hugo

de Erna HENNICOT-SCHOEPGES, Ministre de la Culture, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche

Allocution à la Bibliothèque nationale, Luxembourg, 26 février 2002


Messieurs les Bourgmestres,
Excellences, Mesdames, Messieurs,
Chers amis de Victor Hugo,

" Ce siècle avait deux ans " - Par ces mots, en ce deuxième centenaire de sa naissance, l'écrivain, poète, artiste, homme politique et grand voyageur, Victor Hugo nous exhorte à nous interroger sur le temps, non pas le temps qui passe, non pas le temps qui nous est pris, mais le temps qui nous est donné - en d'autres mots : l'avenir qui nous est confié.

Célébrer le bicentenaire de Victor Hugo, c'est avant tout faire mémoire de ce visionnaire hors du commun qui a su faire de lui-même une figure intemporelle et universelle, à la fois par l'étonnante richesse de son œuvre littéraire et par les multiples influences qu'il a exercées sur le cours de l'histoire.

Un siècle qui débute, une vie qui commence, une vie destinée à traverser, à quelques années près, un siècle en entier, et quel siècle ! ... Un siècle qui vit naître les démocraties et le libéralisme dans le sang des révolutions régicides, un siècle de visionnaires, traversé par la folie à la fois de détruire de l'ancien et d'inventer du nouveau, un siècle de tous les risques et de tous les espoirs, de tous les possibles et de toutes les interrogations.

Le poète est là, qui ajuste sa plume au diapason de ces bouleversements qui sont autant de promesses d'avenir, autant d'occasions de rêver au-delà de l'immédiat. En France, ce poète-là porte et portera à jamais comme un emblème intarissable le nom de Victor Hugo. Parce que cet esprit hors pair n'est pas rivé à l'hexagone ! Parce que ce visionnaire a compris que l'Europe entière est en train de bouger, que ce qui se passe dans cette France en ébullition est peut-être le foyer d'un feu qui s'étendra sur l'ensemble du continent en dévorant les frontières, en ébranlant les repères anciens, les traditions et les certitudes plusieurs fois centenaires ...

Voilà pourquoi, en ce bicentenaire de sa naissance, Victor Hugo apparaît et se laisse redécouvrir comme le grand Européen avant la date.

C'est dans cet esprit que le Grand-Duché de Luxembourg, où le poète avait séjourné et travaillé durant sa période d'exil politique, entend aujourd'hui célébrer le bicentenaire de sa naissance. Notre défi, c'est de faire redécouvrir Victor Hugo au pays de Schuman, au berceau de l'Europe du XXIe siècle, cette Europe qui se cherche plus que jamais au lendemain de la chute des frontières les plus étanches et du brassage des ethnies qui s'en est suivi et qui va s'accentuant. Notre défi, c'est de montrer, à travers la figure de Hugo, qu'à nouveau nous avons besoin de visionnaires et de prophètes pour nous aider à définir un temps pour notre présent et pour notre avenir.

Le temps d'une année, pour redécouvrir qu'il faut être visionnaire pour libérer le futur.

En ma qualité de Ministre de la Culture, j'exprime mon souhait que cet " esprit hugolien " nous anime dans notre recherche d'une culture pour tous, d'une culture fédératrice, d'une culture de toutes les cultures, au diapason d'un monde de toutes les nations et de toutes les croyances.

Je souhaite dans ce même esprit que le rayonnement des manifestations de cette année jubilaire trouve particulièrement son écho du côté des jeunes générations, que nos concitoyens de demain redécouvrent la générosité de l'action et la créativité du rêve à l'instar de ce monstre sacré du XIXe siècle qui reste notre contemporain et même pour un peu notre compatriote.

 

© 2001-2018 par Les Amis de la Maison de Victor Hugo à Vianden a.s.b.l.