Logo des AMVHV [page d'accueil] Musée littéraire Victor Hugo
 

Accueil | Association | Adhésion | Liens | Contact | Nous trouver | Admin

« Un orgue privé à Vianden au XIXe siècle? »

de René LINK

Texte publié dans Les Amis de l'orgue, Bulletin de liaison, n° 35, avril 2006, pp. 6-7.


Un orgue privé à Vianden au XIXe siècle?

Une occupation quotidienne des musiciens professionnels est la lecture de notes; aux musiciens amateurs il arrive de faire des notes de lecture. En voici une qui évoque Victor Hugo, Vianden et un orgue qui a appartenu au bourgmestre de cette ville.

La trouvaille provient de l'ouvrage des professeurs Tony Bourg et Frank Wilhelm Le Grand-Duché de Luxembourg dans les carnets de Victor Hugo - Edition intégrale, commentée et annotée (RTL Edition, Luxembourg, 1985).

Le 11 juin 1871, Victor Hugo fait l'inscription suivante dans son carnet: Il y a eu, en notre honneur, musique chez le bourgmestre, et très bonne musique. Alice tenait le piano, M Pauly l'orgue.

Les professeurs Bourg et Wilhelm ajoutent la remarque suivante: Il est assez étonnant de voir le bourgmestre libéral Pauly posséder un orgue, instrument à usage surtout religieux, et en jouer. Il devait s'agir soit d'un harmonium, que Littré appelle «orgue de salon», soit d'un véritable orgue en miniature, installation à coup sûr coûteuse et rare dans les maisons bourgeoises, où l'on connaissait surtout le piano. Le 19 septembre 1865, Adolphe Pauly, président de la philharmonie locale, avait déjà «fait de la musique» pour les Hugo. Précisons que Alice était la bru de Victor Hugo, épouse de son fils Charles.

La première rencontre entre Victor Hugo et Adolphe Pauly eut lieu le 25 septembre 1863, lors de la deuxième visite du poète au Luxembourg. Déjà à cette occasion, il nota dans son carnet que Pauly est musicien: 25 septembre 1863: Le fils de l'hôtelier, jeune homme distingué et intelligent, musicien.

A son propos, les professeurs Bourg et Wilhelm donnent la précision suivante: Adolphe Pauly, âgé de 32 ans en 1863, négociant en vins et industriel ... Membre fondateur, en 1848, de la philharmonie de Vianden. Président de cette philharmonie à partir de 1858, poste qu'il occupera jusqu'en 1876. Bourgmestre de 1866 à 1876 et député, de tendance libérale, de 1869 à 1875.

Nul autre Luxembourgeois n'aura autant de relations avec Victor Hugo que ce Viandenois.

Quant à la musique du 19 septembre 1865, Victor Hugo inscrivit dans son carnet sous la date de ce jour: Après dîner, M Frédérix nous fait de la musique. M Pauly-Strasser aussi. L’instrument n’est pas précisé cette fois-ci. Il s’est certainement agi du piano. A propos de Gustave Frédérix (1834-1894), qui voyageait avec la famille Hugo, les professeurs Bourg et Wilhelm observent: Gustave Frédérix, qui avait fait de bonnes études musicales à Liège, sa ville natale, jouait du piano. M Radoux, le directeur du conservatoire local, rapporte avoir vu de lui «des romances d’un ton élégant, d’une méthode facile et d’une harmonisation très correcte».

Notons encore, pour terminer, que Victor Hugo fut membre d'honneur de la philharmonie de Vianden, qui lui a joué une sérénade publique devant la maison qu’il habitait et qui héberge aujourd’hui le Musée Victor Hugo.


Bibliographie

BOURG, Tony, WILHELM, Frank, Le Grand-Duché de Luxembourg dans les carnets de Victor Hugo, Luxembourg, RTL édition, [1985].

 

© 2001-2018 par Les Amis de la Maison de Victor Hugo à Vianden a.s.b.l.